La composition des produits pour lentilles

Les solutions pour lentilles de contact ont chacune leurs composants et leur formule de base. Il est donc plus judicieux de se conformer aux prescriptions de l’opticien, comme il est interdit d’utiliser les produits d’une autre personne portant également des lentilles. Il faut alors avoir quelques informations sur la composition des produits pour lentilles pour être plus fixé et avoir moins de désagrément dans l’utilisation de ces solutions.

À chaque solution ses composants

Les solutions pour les lentilles souples sont différentes de celles pour les lentilles rigides. Essentiellement, les produits d’entretien pour les lentilles rigides sont composés de PHMB comme décontaminant et des agents viscosifiants qui ne sont pas compatibles à ceux pour lentilles souples.

En ce qui concerne la composition chimique des produits d’entretien pour lentilles, on distingue les solutions multifonctions et les solutions oxydantes.

Pour la première formule, c’est-à-dire les solutions multifonctions, la concentration est obtenue avec les SMF. Les SMF sont une combinaison de deux biocides et d’agents nettoyants et hydratants pour mieux s’accommoder à la texture de la silicone hydrogel.

Pour la seconde formule, en l’occurrence celle des solutions oxydantes, quelques éléments basiques entrent dans la composition :

  • Le peroxyde d’hydrogène à 3 % : un composant qui requiert une neutralisation. Indiqué pour les lentilles souples et les lentilles rigides, il contient des agents nettoyants, le poloxamer entre autres.
  • L’oxychlorite permet de bénéficier d’agents nettoyants et lubrifiants.

Les caractéristiques chimiques des composants de produits pour lentilles de contact

Il est capital pour les fabricants de produits d’entretien pour les lentilles de contact d’optimiser les propriétés physiques de ces solutions. Ainsi, pour une tolérance et pour une efficacité optimale des produits, la formule doit s’approcher au mieux de la propriété physique du film lacrymal.

  • Le pH est important pour mieux assimiler les produits d’entretien pour les lentilles de contact. Pour les solutions multifonctions en particulier, des agents tampons, à savoir les borates, citrates, phosphates, sont indispensables. Dans les solutions oxydantes, le taux de pH dépend de la neutralisation. Le pH permet d’avoir la stabilité de la solution dans son conditionnement. Il influe également sur le confort à la pose et sur l’hydratation des lentilles. Ainsi, un pH trop acide pourrait engendrer des picotements et des brûlures à la pose, mais également d’éventuelles déshydratations des lentilles. Un pH trop basique occasionnerait une gêne à la pose et des lentilles regorgées d’eau.
  • L’osmolalité ou la pression osmotique est évaluée à partir de la quantité de particules présentes dans le soluté, c’est-à-dire celle des agents décontaminants, nettoyants et lubrifiants. Ce taux en osmolalité est indiqué avec celui en hydrophilie du produit.
  • La viscosité est estimée à partir de la présence d’agents lubrifiants et viscosifiants dans la solution, en l’occurrence HPMC, PEG, PVA, HMC... Ce taux varie entre 0,69 et 6 dans les produits d’entretien pour les lentilles souples et peut atteindre les 10 pour les lentilles rigides. La viscosité permet de stimuler la mouillabilité et de permettre une durée de port plus confortable.

Idéalement, la solution parfaite est celle qui remplit les conditions suivantes : plus proche de la propriété du film lacrymal avec un pH neutre, dotée d’une osmolalité basse et d’une viscosité élevée.